9 chiens de vigiles maltraités sauvés dans le 93

Intervenue dans un pavillon pour des faits sans rapport avec les animaux, l’équipe du commissariat de La Courneuve (93) – par ailleurs très impliquée dans la cause animale – est interpellée par des aboiements étouffés… « C’est le chien, en bas », minimise l’individu interrogé. Intriguées, les forces de l’ordre décident néanmoins d’aller vérifier. Au pied des marches menant vers une cave sombre, les agents ont alors la terrible surprise de découvrir… une dizaine de bergers malinois enfermés, tapis dans l’obscurité.

Des planches posées sur les cages rouillées et souillées empêchaient les chiens de se voir entre eux, et leurs caisses étroites ne leur laissaient aucun espace pour se mouvoir. « Enfermé dans une caisse adaptée pour un petit épagneul breton, il est impossible pour un malinois de se mettre debout », explique Arnauld Lhomme, responsable des enquêtes à la Fondation 30 Millions d’Amis. Parmi les chiens, 4 étaient muselés et ne pouvaient donc ni manger, ni boire ! Une fois sortis de leur enfer, ils étaient si assoiffés que l’un d’eux s’est jeté dans le caniveau pour tenter d’y laper de l’eau. Un autre a passé 5 minutes à s’abreuver en continu…

Très certainement régulièrement maltraités par le passé, des chiens se sont montrés agressifs envers les sauveteurs, les obligeant à utiliser des perches pour les mener vers l’issue. D’autres en revanche ont immédiatement cherché de l’affection, malgré les terribles conditions de détention endurées. « Ces chiens ne connaissent que la souffrance, et semblent recevoir des caresses pour la première fois, précise Arnauld Lhomme. Ce sont des êtres vivants et sensibles, pas des outils de travail ! ».

Le propriétaire du pavillon est suspecté d’avoir loué son sous-sol à des "maîtres-chiens" pour du travail dissimulé ; des soupçons que l’enquête de police devra confirmer. « Ce sont des personnes qui se disent "maitres-chiens" et qui les laissent crever dans une cave, s’insurge Arnauld Lhomme. Des lois existent pour encadrer cette pratique, mais elles ne sont pas appliquées. » La Fondation 30 Millions d’Amis a déposé plainte pour abandon d’animal domestique.

Max, Boby, Millo, Noé et leurs compagnons – au total 9 mâles âgés de 2 à 10 ans – ont été transférés au refuge 30 Millions d’Amis de la Tuilerie (77). « Il va falloir les sociabiliser et leur redonner confiance, avec du temps et de l’amour, affirme Arnauld Lhomme. Ces chiens ne demandent qu’à être aimés ».

Source: https://www.30millionsdamis.fr/

chien de vigile

Dernières photos Instagram du Malinois