On estime qu’au total 100000 chiens furent mobilisés lors du conflit.

Chiens de ronde et sentinelles, chiens télégraphistes munis d’une bobine de fil se déroulant sur un trajet périlleux à travers les tranchées pour rétablir des lignes de communications coupées, chiens porteurs de messages, chiens sanitaires accompagnant les brancardiers sur les champs de bataille à la recherche de blessés, etc.. On estime qu’au total 100000 chiens furent mobilisés lors du conflit, 30000 côté allemand dont 7000 auraient succombé, 20000 chiens mobilisés côté français dont 5000 auraient succombé. Des chiffres qui ne sont que des estimations, les recensements n'ayant pas toujours été faits ou sont incertains.