ARMES ET MUNITIONS

L'utilisation du Chien de police est en constante évolution, les polices cynophiles du monde entier expérimentent de nouvelles spécialisations mettant à profit le flair exceptionnel du chien. Dès 2004, les chiens de recherche d'armes et de munitions sont opérationnels.

Les chiens spécialisés dans la recherche d'armes et de munitions peuvent être déployés dans différentes enquêtes : trafic d'armes, grand banditisme (trafic de stupéfiants, vol à main armée, actes de violences aggravées), petite délinquance (trafic de stupéfiants, détention illicite d'arme, violence avec arme) ou pour l'orientation d'une enquête (recherche de douilles, d'étuis, contrôle de collectionneurs, braconniers…).

Le chien de recherche d'armes à feu et de munitions est uniquement formé à la détection de l'odeur bien particulière de l'huile employée pour lubrifier et entretenir les mécanismes et le canon des armes à feu ainsi qu'à l'odeur de résidus de poudre présents sur l'arme ou les douilles après un tir.Le chien se concentre donc exclusivement sur l'odeur associée aux armes et aux munitions, sans se soucier de la contamination de l'odeur humaine dans la zone de recherche.

Ces chiens de recherche sont redoutables dans les maisons et appartements perquisitionnés, filant tout droit vers les caches d'armes, s'immobilisant devant les doubles cloisons ou les meubles à double fond. Un flair infaillible à l'origine de la découverte de plusieurs milliers d'armes et cartouches depuis leur déploiement, permettant par la même occasion la résolution de certains crimes.

Le principe est le même que pour un chien spécialisé en recherche de stupéfiants, les chiens sont choisis pour leur goût du jeu et leur odorat. Le bilan des résultats obtenus en 2017 fait état de 958 armes saisies et des dizaines de milliers de munitions découvertes.

 

malinois chien recherche armes et munitions