Santé du Malinois - Le Chien de Berger Malinois

Le Malinois est, comme les autres Bergers belges, un chien robuste qui jouit généralement d'une bonne santé.

La race est relativement épargnée par la dysplasie
(il faut cependant se tourner vers une portée dont les reproducteurs auront été dépistés par radiographie) et l'on ne connait pas d'affection spécifique au Malinois.

Son standard précise bien qu'il s'agit d'un chien "rustique, habitué à la vie en plein air et bâti pour résister aux variations atmosphériques si fréquentes du climat belge". Il est essentiel pour mettre toutes les chances de son coté de choisir avec sérieux son élevage.

Le Malinois a le poil court, il ne nécessite donc pas de grandes séances de toilettage. Un bon brossage régulier pour éliminer le poil mort et un brossage plus en profondeur en période de mue sont suffisants.

Ses oreilles et ses yeux ne demandent pas de soin particulier.

malinois tete

De tous les belges c'est le plus facile d'entretien.

Comme tous les grands sportifs, le Malinois a besoin d'une alimentation adaptée. En période d'entraînement et de concours, le chien doit bénéficier d'apports plus importants en protéines et en glucides. Les premières permettent de fournir des efforts importants, les secondes favorisent la pratique de l'exercice sur la durée.

En dehors des périodes d'activité, le Malinois peut être nourri avec une alimentation industrielle, sèche ou humide. Un grand bol d'eau fraîche doit rester en permanence à sa disposition.

Son alimentation devra être de bonne qualité, hautement digestible et distribuée si possible en deux fractions. Comme tous les grands chiens, le berger belge peut être sujet aux torsions-dilatations d'estomac, il faut donc éviter les rations trop importantes et les efforts ou coup de stress juste avant ou après un repas. 

Pour les chiens de travail, il faudra porter une attention particulière à ses articulations. Un bon échauffement est indispensable avant la pratique d'un sport. Volontaire et énergique, il a du mal à s'économiser lui-même, il faut donc le faire à sa place. C'est d'autant plus important durant sa croissance où il faudra éviter les excès d'activités.

La longévité du Malinois est de 12 ans en moyenne, mais il n'est pas rare de rencontrer des sujets de 15 ou 16 ans.

malinois age