Portrait du malinois - Le Chien de Berger Malinois

"Le Berger Belge Malinois est un chien d'une intelligence rare, ayant assez de nez pour aller découvrir sous un panier le mouchoir de poche que son maître lui aurait donné à flairer et caché à son insu."
En 1897 et en quelques mots, Louis Huyghebaert, figure importante de l'histoire du Berger Belge, dépeint les qualités du Malinois.
A l'aube du XXe siècle, le monde cynophile avait déjà reconnu sa ruse et son flair hors du commun. Aujourd'hui, sa présence de loup et sa truffe aiguisée occupent une place de choix dans les équipes cynotechniques. Chien d'avalanche, de police, de gendarmerie ou de décombres, renifleur de drogue ou d'explosifs, gardien de moutons et de la propriété, le Malinois a gagné ses galons de chien héroïque et indispensable.

C'est à l'origine un chien présentant les attitudes communes aux chiens de berger, à savoir un dynamisme, une grande capacité d'attention, l'éveil et un attachement très prononcé au maître et à la cellule familiale.
Devenu essentiellement un chien de défense, il n'a pas évolué comme tant d'autres bergers vers le grand, le gros ou l'imposant type physique qui donne l'illusion de valeur et de la solidité du sujet.

Le malinois est resté un chien moyen en taille et en poids, mais en lui ont été sélectionnées des facultés hors du commun dans les domaines physiques, physiologiques et psychiques. C'est le plus sportif et le plus réactif des Bergers Belges, la variété à poils courts ayant été particulièrement sélectionnée sur ses aptitudes au mordant sportif.
Il fait parti des races de chiens du groupe 1 de la Fédération Cynophile Internationale (Chiens de berger et de bouvier), et n'est pas classé dans la catégorie des chiens dits dangereux définis par l'article 211.1 du code rural.

chiot berger malinois


S'il n'a l'air de rien, il est capable de tout, le malinois est le maître incontesté de toutes les disciplines sportives et utilitaires et sera toujours le fidèle compagnon de l'amateur sportif, de l'amateur de dressage, du militaire, du policier ou du pompier, toujours prêt à défendre ou à sauver des vies humaines.

Sa réputation de chien de sport et de chien de police incorruptible ne doit pas faire oublier que le malinois est surtout un vrai compagnon de l'homme. Il vit pour son maître. De simples clins d'oeil, la plus petite sollicitation vocale, le moindre geste du maître sont immédiatement interprétés comme des occasions de communication d'une grande intensité. 

Très attentif et très vigilant, son sens de la propriété et son courage sont très prononcés, cela en fait un excellent chien de garde. S'il doit être réactif face aux intrus, il ne doit pas pour autant se montrer agressif avec les visiteurs. Il doit être sociable et équilibré. Avec les enfants, c'est un compagnon patient et affectueux, ne se lassant jamais de jouer.
Chien à fort tempérament, le Malinois demande un maître qui saura l'éduquer fermement tout en respectant sa sensibilité, il va de soit qu'il lui faut un propriétaire énergique.

Actif, vif, le Malinois est un chien qui a envie et besoin de s'occuper. Véritable chien de travail il ne peut se satisfaire d'une vie de patachon. Il vit à 100 à l'heure et il faut suivre!

Race qui n'était pas destinée à devenir à la mode, le malinois est devenu le chien préféré des Français en 2017 avec plus de 12000 inscriptions au LOF selon les chiffres de la Société Centrale Canine, détronant ainsi le berger allemand après 50 ans de règne.

belgian malinois berger malinois 

Le Malinois est le chien de travail par excellence. Polyvalent, il peut tout faire, volontaire, il veut tout faire.
Son standard précise qu'à "l'aptitude innée de gardien de troupeaux, il joint les préciseuses qualités du meilleur chien de garde pour la propriété. Il est, sans nulle hésitation, l'opiniâtre et ardent défenseur de son maître. Il réunit toutes les qualités requises pour être un chien de berger, de garde, de défense et de service." . Le Malinois est incontestablement le roi du ring, il grimpe sur les podiums de toutes les disciplines au mordant.

Avec son très bon flair, il a d'excellents résultats en épreuve de pistage mais aussi de recherche humanitaire. Au sein de l'armée, on le choisit souvent pour la recherche de disparus ou pour trouver d'éventuels explosifs ou drogues.
Complice et énergique, il peut donner beaucoup en agility, il a de quoi rivaliser avec tous les chiens de son gabarit. En obérythmée, il est suffisamment agile et malin pour faire toutes les chorégraphies qui vous passeront par la tête. Enfin, en flyball comme en frisbee, il montre son potentiel d'athlète en son envie de jouer et de cavaler.

portrait du malinois 

Le Malinois apprend très vite et a envie de bien faire. Très réactif aux ordres, il est le partenaire parfait pour celui qui rêve de s'investir en Obéissance. Attention toutefois à ne pas s'imaginer que le Malinois apprend presque seul, trop de nouveaux propriétaires se montrent très exigeants avec le chien, peu patients. Certains ne parviennent pas à canaliser son énergie. Le Malinois peut faire de grandes choses mais pas sans l'aide de son maître! 

La brutalité et les cris peuvent faire de gros dégâts sur son caractère et le rendre agressif ou peureux, tout doit passer par le respect et la confiance mutuel. Il est important de soigner sa socialisation en l'emmenant régulièrement en ville et en école des chiots. Il doit pouvoir rencontrer toutes sortes de gens et faire face à diverses situations. Son éducation doit être entreprise dès son arrivée au foyer. Les ordres de base sont généralement rapidement acquis car il s'agit d'un chien intelligent et qui a envie de bien faire.
S'il n'apprend pas, c'est que vous lui avez mal expliqué.
Concentré et mémorisant vite les différents ordres, il peut en revanche vite se lasser d'un exercice trop répété. A vous de rendre intéressantes les séances d'éducation et de ne pas blaser votre chien avec 20 enchaînements de positions à la suite.
Même si sa précision et sa rapidité d'execution impressionne en concours, il faut prendre conscience que tout ceci nécessite des heures de travail et une grande constance.

Nul doute qu'avec la motivation et les bonnes méthodes vous obtiendrez d'excellents résultats avec votre Malinois, que vous vouliez en faire un chien de ring, d'agility, de pistage ou un chien de compagnie qui vous accompagnera dans vos entraînements de jogging ou de roller.
 

le chien de berger malinois

 

Bref historique du chien Malinois

1880: La Belgique comptait de nombreux chiens de bergers avec des morphologies et des robes variées. On les nomme "chiens berger du pays".

29 septembre 1891: Création du "Club du chien de Berger Belge". C'est aussi cette année que le Professeur Adolphe Reul organise un grand rassemblement de 117 chiens. Cela lancera le début de la sélection.

3 avril 1892: Publication du premier standard par le club de race. Il est alors décidé de regrouper 3 variétés sous le nom de Berger Belge, le poil long, ras et dur, sans distinction de couleurs.

1899: Le Club de race classe les chiens en trois variétés, poil long noir, poil court fauve charbonné et poil dur gris cendré. C'est aussi l'année de l'ouverture du livre des origines.

1901: les premiers bergers belges sont enregistrés dans le livre des origines de la société royale Saint-Hubert (LOSH), équivalent du LOF.

1909: Reconnaissance du type fauve charbonné à poil court sous le nom de "Malinois".

1910: Le type et le tempérament du Berger Belge sont fixés et bien définis.

1969: Premier malinois champion de France en ring.

2017: Devient le chien préféré des français. 

 

Effectifs

Le Malinois est en constante progression dans ses effectifs. Son public auparavant essentiellement composé d'utilisateurs fidèles à la race est désormais étendu. Un succès grandissant qui ne se dément pas comme le confirme les chiffres de la Société Centrale Canine: en 2008 elle enregistrait 4883 demandes d'inscriptions au LOF, en 2011 6416 demandes, en 2017 le record est atteint avec 12307 demandes d'inscriptions.